+1 (514) 288 7150

Le Regroupement des artisans de la musique

null
Le RAM porte la voix des auteurs, des compositeurs, des interprètes et des musiciens, dont des artistes-entrepreneurs, ainsi que d’autres artisans de la musique.

Le Regroupement des artisans de la musique (RAM) est un mouvement citoyen et artistique spontané initié par David Bussières et appuyé par une importante cohorte d’artisans de la musique ainsi que par la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ), la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec (SPACQ) et l’Union des artistes (UDA) dans le but d’intégrer les nouveaux enjeux économiques à l’exercice de leur profession et de participer activement aux changements majeurs qui surviennent actuellement dans le secteur de la musique.

Réunissant les auteurs, les compositeurs, les interprètes et les musiciens, dont des artistes-entrepreneurs, le RAM inclut tous les genres musicaux et toutes les langues, il prend son origine au Québec et est ouvert aux autres territoires.

Auteurs
Compositeurs
Interpètes
Musiciens
Artistes-entrepreneurs

À propos de la fondation du RAM

null

Le Regroupement des artisans de la musique (RAM) vient de donner le coup d’envoi à une vaste démarche visant la révision du modèle de partage des revenus provenant de la commercialisation de la musique afin d’assurer la pérennité de la musique québécoise. Le premier geste du RAM sera de transmettre au bureau du ministre de la Culture et des Communications,Luc Fortin, un document reflétant sa plateforme qui propose des pistes de solutions concrètes où le public et l’ensemble des intervenants de la chaîne musicale y trouvent équitablement leur compte.

 

Il s’agit là de la contribution du RAM aux discussions actuellement en cours concernant la nouvelle politique culturelle et la stratégie numérique du Québec, ainsi qu’aux consultations fédérales de Patrimoine canadien sur le contenu canadien dans un monde numérique. Le RAM deviendra actif et présent à toute table de concertation sur les enjeux entourant l’industrie de la musique.

 

Le RAM trouve son origine dans la volonté des artisans de la musique de s’unir et de se donner une voix commune afin de définir un modèle économique plus équitable et transparent en réponse à la nouvelle réalité de la consommation de la musique en ligne. Il regroupe à la fois des auteurs, des compositeurs,des interprètes, des musiciens, dont des artistes-entrepreneurs.

Le RAM s’inscrit dans une mouvance internationale telle que la Guilde des artistes de la musique en France, le Fair Internet for Performers en Europe ainsi que le Fair Trade Music International, des mouvements visant à améliorer la situation socio-économique des artisans de la musique.

 

David Bussières et Florence K, les porte-parole du RAM, croient que cette révolution technologique es tune opportunité historique au bénéfice des artisans de la musique et du public. « Nous embrassons la nouvelle réalité de la diffusion musicale, explique David Bussières, membre du groupe Alfa Rococo.Mais il faut ajuster la réalité économique à la réalité technologique : c’est une condition essentielle pour que les créateurs et tous les artisans de la musique d’ici puissent continuer d’offrir des œuvres originales. »

 

Ce dernier rappelle qu’une partie importante des revenus générés par l’écoute de la musique en ligne est soit captée par les fournisseurs d’accès à Internet (FAI), soit engrangée à l’étranger par les services de musique en ligne, et qu’une part infinitésimale de ces revenus revient dans l’écosystème musical local sous forme de redevances aux artisans.

Le RAM souhaite sensibiliser les élus et prendre part aux discussions sur l’état actuel de l’industrie de la musique. « Nous sommes ici pour faire partie des discussions afin de trouver des solutions à un système qui ne correspond plus à la réalité des nouvelles technologies de consommation, explique Florence K, en nomination aux prix Juno 2017, dans la catégorie Album jazz vocal de l’année. Le statuquo n’est pas une option puisque l’impact des nouvelles technologies sur l’industrie de la musique au Québec et au Canada est trop important », ajoute-t-elle.Les 3 axes de la plateforme du RAM sont :

 

1. Faire des représentations auprès des instances et des organisations en prenant des actions,entre autres, concernant les redevances provenant des services de musique en ligne, le régime de la copie privée, la révision de la Loi sur le droit d’auteur et les fournisseurs d’accès à Internet.

 

2. Contribuer à la refonte du modèle actuel en prenant des actions visant la transparence dans les relations entre les artistes, les producteurs et les autres acteurs de l’industrie, plus particulièrement en ce qui a trait au financement public, ainsi que des actions visant la révision des modes de financement.

 

3. Offrir un guichet unique de services et d’information afin d’orienter les membres vers les instances adéquates lorsqu’ils ont des questionnements et ont besoin de services.

Télécharger le communiqué de presse

Le comité de réflexion et de fondation

null
Le comité de réflexion, composé de représentants de la SPACQ, soit domlebo, Salomé Leclerc et Marie-Josée Dupré, de la GMMQ, soit Maxime Lalanne, Luc Fortin et Mylène Cyr, de l’UDA, soit David Bussières, Florence K et Pierre Blanchet, et d’Alexandre Alonso, a été mis sur pied au début du mois de novembre 2016.

Une consultation menée par David Bussières auprès d’une centaine d’artistes a permis aux membres de ce comité de déterminer les enjeux et les problématiques vécus par les artisans de la musique. Le comité s’est réuni à de nombreuses reprises au cours des derniers mois afin d’élaborer son plan d’action qui a été dévoilé en février 2017.

  • Connu du public québécois comme membre du duo Alfa Rococo, David Bussières...
  • Florence K

    Artiste

    Forte de plusieurs années d’expérience dans ce secteur très mouvant qu’est...
  • Maxime Lalanne

    Artiste

    Après avoir étudié la musique au secondaire, Maxime Lalanne poursuit...
  • Salomé Leclerc

    Artiste

    Salomé Leclerc lançait en 2011 Sous les arbres (Audiogram), un premier...
  • domlebo

    Artiste

    domlebo, c’est cet ancien batteur fringant devenu inventeur de chansons à...
  • Luc Fortin

    Artiste

    Luc Fortin est depuis 2006 président de la Guilde des musiciens et...
  • Marie-Josée Dupré

    SPACQ, Directrice générale

    Marie-Josée Dupré est directrice générale de la Société professionnelle des...
  • Mylène Cyr

    GMMQ, Directrice générale

    Mylène Cyr est directrice générale de la Guilde des musiciens et...
  • Pierre Blanchet

    UDA, Directeur du service aux membres et des communications

    Pierre Blanchet est directeur du Service aux membres et des communications...
  • Alexandre Alonso

    Personne ressource

    Alexandre Alonso est un consultant spécialisé dans l’industrie de la...

Nos partenaires

null
Nous remercions nos partenaires qui participent et soutiennent le comité de réflexion du Regroupement des artisans de la musique.
  • Société profesionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec
  • Guilde des musiciens et musiciennes du Québec
  • Union des artistes

Remplissez le formulaire de soutien en ligne